Suisse

Ruth Dreifuss au front contre la RIE III

Comme d’autres anciens conseillers fédéraux, la socialiste genevoise est sortie de sa réserve.
Ruth Dreifuss estime que la réforme ne se conforme pas aux exigences internationales et morales. RA
Votation

«Trop, c’est trop!» La réforme de l’imposition des bénéfices des entreprises, la RIE III, est si délétère aux yeux de Ruth Dreifuss que la socialiste genevoise a choisi de sortir de la réserve traditionnelle qui incombe aux anciens conseillers fédéraux. Lundi, elle a donné de la voix dans la dernière ligne droite de la campagne du comité unitaire genevois contre la réforme. Signe de l’importance de l’enjeu, quatre anciens conseillers

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion