Solidarité

Le sud, deux fois victime de la RIE III

La réforme de l’imposition des entreprises (RIE III) devait réduire les privilèges des multinationales. Pour les pays du Sud, elle risque pourtant de signifier de nouvelles saignées.
Alors que les pays de l’OCDE commencent à se prémunir contre la prédation fiscale Pixabay
Evasion fiscale

Helvetas, Public Eye, Caritas et, depuis cette semaine, Solidar… Les prises de position des acteurs de la coopération internationale se multiplient contre la troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE III) soumise aux voix le 12 février prochain. Une mobilisation rare des ONG sur un sujet fiscal, qui peut d’autant plus surprendre que la réforme propose, sous la pression de l’OCDE et de l’Union européenne, de rendre caduc un système de dumping

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion