Actualité

Premier pas vers la fermeture de Fessenheim

La mise à l’arrêt des deux réacteurs est prévue à l’horizon 2018, lorsque le réacteur de nouvelle génération EPR de Flamanville, dans la Manche, entrera en service.
Nucléaire

La première étape qui devrait aboutir à l’arrêt effectif de la plus vieille centrale nucléaire de France vient d’être franchie. Le conseil d’administration d’EDF a adopté sur le fil mardi un accord d’indemnisation du groupe pour la fermeture anticipée de Fessenheim. L’aval du conseil a été obtenu grâce au vote des six administrateurs indépendants, selon une source proche du dossier, parmi lesquels le PDG Jean-Bernard Lévy, dont la voix est

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion