Suisse

«Je serai toujours fille de migrants»

Ada Marra, la socialiste vaudoise qui a relancé le débat sur la naturalisation facilitée des étrangers.
Metaphores
Portrait

«Excusez-moi, il faut vite que j’aille voter!» Ada Marra se lève précipitamment du petit canapé situé derrière la statue des trois Suisses pour courir dans la salle du Conseil national. Ce n’est pas facile d’avoir une conversation suivie au Palais fédéral en pleine effervescence parlementaire. Pourtant, la socialiste vaudoise ne se dérobe pas devant l’exercice. A 43 ans, elle siège depuis 9 ans à Berne et c’est une professionnelle de la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion