Cinéma

Arnaques et voluptés

Thriller saphique et machiavélique, le nouveau long métrage du Coréen Park Chan-wook en met plein la vue.
Arnaques et voluptés
Passion ou manipulation? L’aristo Hideko (Kim Min-hee) et sa servante Sookee (Kim Tae-ri) jouent un trouble jeu. THE JOKERS FILMS
Cinéma

Après neuf longs métrages et deux prix à Cannes, la virtuosité – visuelle et narrative – de Park Chan-wook n’est plus à prouver. Le champion du cinéma de genre coréen en offre une nouvelle démonstration époustouflante avec Mademoiselle, tiré d’un roman historique de Sarah Waters (Du bout des doigts, 2002). Pour son premier film d’époque, le réalisateur de Old Boy et Thirst en a transposé l’intrigue de l’Angleterre victorienne à la Corée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion