Cinéma

Errance albanaise

«DE L’AUTRE CÔTÉ DE LA MER» DE PIERRE MAILLARD
AARDVARK FILM EMPORIUM
Cinéma

Un reporter de guerre fatigué qui ne photographie plus que des ar­bres. Une jeune Albanaise amoureuse fuyant une vengeance familiale. Un prêtre tourmenté qui négocie avec un mafieux pour aider des réfugiés. Liant les trajectoires de ces trois personnages, De l’autre côté de la mer affiche un programme ambitieux. Cette fiction du Genevois Pierre Maillard se veut à la fois réflexion morale sur le photojournalisme et portrait d’un pays oublié

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion