Suisse

Les déchets radioactifs, grands absents du débat

Dimanche, la Suisse se prononcera sur une limitation de la durée de vie des centrales nucléaires. Quelle influence ce vote aura-t-il sur la gestion des déchets issus de cette industrie?
Déchets à haute activité entreposés à Zwilag (AG). Nicole Suter
Nucléaire

Chaque année, les cinq centrales nucléaires suisses produisent 75 tonnes de déchets hautement radioactifs, issus de leur combustible – des barres d’uranium. D’habitude l’un des arguments massues contre le nucléaire, la question des déchets s’est fait bien discrète dans la campagne autour de l’initiative «pour la sortie programmée du nucléaire», qui prévoit l’arrêt de toutes les centrales suisses après quarante-cinq ans d’activité au plus, soit d’ici à 2029. Et pour cause:

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion