Actualité

Après Calais, Paris

Un campement de tentes abritant environ 3000 personnes a poussé dans le nord-est de la capitale. Reportage.
Quelques centaines des 6000 habitants de la jungle de Calais ont trouvé refuge à Paris FLICKR/CC/JEANNE MENJOULET
Migrants

«On parle d’une évacuation pour vendredi», a entendu dire Sylvie, une riveraine de l’avenue de Flandre, dans le XIXe arrondissement de Paris. Sur plusieurs centaines de mètres, tassés dans des tentes de camping, quelque 2000 migrants, la plupart très jeunes, occupent le terre-plein central de cette longue artère populaire du nord-est de la capitale. Mille autres, peut-être, squattent également le bitume, non loin de là, aux abords de la place Stalingrad. Lundi

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion