Musique

L’héritier du violon volé

Sa tournée suisse passe ce vendredi par le Victoria Hall de Genève. Joshua Bell revient sur quelques rencontres et moments clés.
Joshua Bell et son Stradivarius de 1713 ERIC KABIK
Musique classique

Barbouiller un violon avec du cirage à chaussures? C’est ce qu’a osé faire un musicien de café pour masquer la véritable apparence de son instrument, volé à New York en 1936. Il aura fallu attendre près de cinquante ans pour que le violoneux passe aux aveux sur son lit de mort: son crincrin de pacotille était en fait un Stradivarius de 1713 dérobé au grand Bronislaw Huberman dans une loge

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion