Genève

Les Ports Francs de Genève dans le viseur de la France

Selon le ministre français de l’économie Michel Sapin, les Ports Francs pourraient servir au financement du terrorisme.
Douanes

Après le secret bancaire, la France vise désormais les Ports Francs de Genève. Le ministre français de l’économie Michel Sapin les a pointés du doigt au sein du G20. Son argument: leur opacité pourrait servir au financement du terrorisme. «Ces ports francs sont présents dans certains pays. Je pense en particulier à la Suisse, mais pas seulement», a expliqué Michel Sapin à Washington le week-end dernier à l’occasion d’une réunion

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion