Genève

Le Tribunal de police acquitte Ayop

Ayop, un jeune Tchadien qui s'était blessé lors de l'incendie du centre d'hébergement des Tattes, à Vernier, en 2014, s'était opposé à son expulsion, ce qui lui avait valu une amende. Mais le tribunal de police a acquitté Ayop vendredi.
L'expulsion programmée du Tchadien Ayop vers son pays de premier accueil JPDS
Justice genevoise

Ayop a été acquitté vendredi. Ce jeune Tchadien qui s’était fracturé le crâne en 2014 lors de l’incendie des Tattes (Le Courrier du 18 décembre 2014) s’était ensuite opposé à son expulsion. Une amende lui avait été signifiée. «Certaines journées commencent mieux que d’autres», admet Pierre Bayenet. L’avocat d’Ayop a en effet obtenu vendredi matin l’acquittement de son client, accusé d’opposition aux actes de l’autorité, violence contre les fonctionnaires et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion