Actualité

L’autogoal de Santos

Le référendum sur l’accord de paix avec les FARC a été refusé. Le pays est aujourd’hui dans l’incertitude.
Pour Christian Galloy FLICKR / CC/ MINISTERIO TIC COLOMBIA
Colombie

Malgré une campagne d’envergure, le pouvoir colombien n’a pas réussi à faire accepter l’accord de paix avec la guérilla des FARC. Le «non» au référendum organisé dimanche l’a emporté par près de 50,2% des votes contre 49,8% de «oui». Hier, le chef suprême des FARC, Timoleon Jiménez, s’est dit prêt à «rectifier» l’accord de paix noué avec le gouvernement. Le conflit colombien, qui au fil des décennies a impliqué plusieurs

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion