Scène

Puissance de feu

À Genève, le Poche ouvre sa saison avec «Waste», une pièce foudroyante sur la décharge numérique d’Accra, au Ghana.
Waste SAMUEL RUBIO
Théâtre

On sort estomaqué de Waste, qui ouvre tout juste la nouvelle programmation du Poche, à Genève. Effaré même. On l’est sans doute autant que son auteur Guillaume Poix lorsqu’il a découvert les photographies du Sud-Africain Pieter Hugo prises dans la décharge électronique d’Agbogbloshie à Accra, capitale du Ghana. Guillaume Poix ne s’est jamais rendu sur place. Son théâtre n’est pas ce que l’on pourrait dénommer du «théâtre documentaire». Mais il

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion