Vaud

Des excuses pour le licenciement d’un pasteur

L’exécutif de l’Eglise réformée vaudoise réhabilite le pasteur licencié en mai. Ce dernier n'occupe toutefois pas de poste au sein de l'institution.
Eglise réformée

Après avoir réévalué la situation, le Conseil synodal (exécutif de l’Eglise) reconnaît que le licenciement de Martin Hoegger était regrettable. Il est conscient des blessures que cette décision a occasionnées à Martin Hoegger ainsi qu’à l’Eglise, et s’en excuse», peut-on lire dans la newsletter interne de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV), publiée jeudi. «Je suis reconnaissant de cette décision», déclare l’intéressé contacté par Protestinfo. Le pasteur licencié

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion