Genève

Versoix: le temps des sanctions

Après les rapports de l’Ocirt et de la Cour des comptes l’an passé, deux décisions de justice sévères en remettent une louche sur la mauvaise gestion RH au sein de la commune.
La gestion des ressources humaines de Patrick Malek-Ashgar (au centre) DR
Justice

Après les recommandations et les constats sévères de l’Office cantonal de l’inspection et des relations du travail (Ocirt) et de la Cour des comptes (CdC), les sanctions de la justice s’abattent sur la mairie de Versoix. Ainsi, dans deux arrêts récents, la Chambre administrative de la Cour de justice condamne la commune à verser des indemnités conséquentes à deux anciens employés, dont les licenciements sont jugés «contraires au droit», et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion