Scène

Pour voir Genève autrement

Avec Remote Libellules, un projet phare initié par Stefan Kaegi et Rimini Protokoll, les spectateurs du Festival de la Bâtie déambulent et redécouvrent la ville sous l’injonction d’une voix artificielle.
Dans les projets Remote MIKE VONOTKOV
Festival de la Bâtie

Grand prix suisse du théâtre en 2015, le Soleurois Stefan Kaegi travaille le plus souvent en trio, avec Rimini Protokoll, qui interroge ludiquement les systèmes et la démocratie. Pour la Bâtie, il propose dès samedi une balade en banlieue, à l’invitation de la Biennale des Libellules. Interview. Pourquoi Rimini Protokoll? Le protocole ou les règles du jeu du réel nous interrogent. Le protocole documentaire, la transcription du réel, est aussi

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion