Musique

Les peurs de Scarlett

Ruth Childs et Stéphane Vecchione naviguent entre pop synthétique et performance. Leur duo Scarlett’s Fall sort un album audacieux et joue ce soir à la Bâtie. Rencontre.
Les peurs de Scarlett
Le duo s’est fixé un cadre en travaillant sur la peur et les vieux synthés. MARIE MAGNIN
Festival de la Bâtie

L’écrin est pop et synthétique, le son à la fois séduisant et expérimental, avec des tensions dissonantes, des anfractuosités, des échappées hypnotiques. Scarlett’s Scared est le deuxième album de Scarlett’s Fall, duo formé par Ruth Childs, danseuse et performeuse genevoise d’origine anglo-étasunienne, et Stéphane Vecchione, ex-batteur des Lausannois Velma. Au carrefour des disciplines, Scarlett’s Fall fraie en eaux troubles et cultive son décalage par rapport aux codes de la pop.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion