Musique

Anna von Hausswolff, maîtresse de cérémonie

Pianiste, organiste, compositrice et ­interprète, la Suédoise a subjugué le public de la Bâtie mercredi par la puissance de sa voix et la majesté de ses compositions. Interview.
Anna von Hausswolff ­alterne les concerts en groupe et seule à l’orgue. DR
Musique

Juchée sur une estrade en surplomb, martelant impérieusement son clavier, ses musiciens postés à l’avant-scène, elle est semblable à une comtesse des Carpates fouettant son attelage, fendant la ­forêt pour regagner son château. Quand elle descend dans la fosse, micro en main, pour chanter face au premier rang médusé du Théâtre Pitoëff, elle se transforme en elfe bondissant, passant soudain d’un registre drone répétitif implacable à un intermède folk pastoral

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion