Scène

Une farce sans issue

Dans Le Dieu du carnage, une pièce de Yasmina Reza, deux couples s’entredéchirent au Théâtre de l’Orangerie.
Marc Vanappelghem
Théâtre de l'Orangerie

Il aura fallu dix bonnes années pour que Le Dieu du carnage, pièce de Yasmina Reza créée en 2006 à Berlin, arrive en Suisse romande, chargée de prix prestigieux et de succès sur les scènes dans les grandes capitales (la pièce a aussi fait l'objet d'une adaptation cinématographique fort réussie par Roman Polanski sous le titre Carnage, en 2011). C’est donc une sorte de petit événement local que propose, au

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion