Scène

Vertiges de l’histoire au Festival d’Avignon

Du scénario des Damnés de Visconti, le metteur en scène belge Ivo van Hove tire une fresque familiale sur la montée du nazisme aussi démoniaque qu’éblouissante.
«Les Damnés» revisite la mise en place du régime nazi dans l’Allemagne de 1933 et ses alliances avec les industriels puissants. CHRISTOPHE RAYNAUD DE LAGE
Festival d'Avignon

Il n’en est pas à sa première adaptation des scénarios de Visconti. Autour de l’exode d’une famille pauvre, Ivo van Hove avait commencé par porter à la scène Rocco et ses frères il y a quelques années. A 20 ans, il avait vu tous les films du cinéaste italien. L’artiste belge, 57 ans, met aujourd’hui en scène Les Damnés, grande fresque familiale (et musicale) sur l’ascension des nazis, sans pour autant chercher à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion