Livres

Yves Bonnefoy, la beauté a un sens

Le poète qui s’est éteint samedi, à l’âge de 93 ans, portait avec ferveur le feu secret de la vraie vie. Où le désir d’aimer se confond avec un rêve d’or pur sous l’eau sombre du destin.
Hommage

Petite anecdote personnelle. De passage à la librairie Tschann, boulevard du Montparnasse, un soir d’automne 2001, l’auteur de ces lignes assiste à une lecture d’Yves Bonnefoy pour la parution de son recueil Les Planches courbes. Allant faire signer son exemplaire et se présentant au poète, il entend celui-ci s’exclamer: «Vous venez de Fribourg! Mais alors on se connaît.» Avec le doux sourire de l’écrivain, un regard affleure. Le regard de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion