Genève

L’Université investit dans la chasse aux exoplanètes

L’Observatoire astronomique de l’université de Genève inaugurait lundi Astrotech, son nouveau bâtiment.
Astronomie

Voilà vingt et un ans que l’université de Genève et son observatoire situé à Versoix se sont érigés en figures incontournables en matière de planétologie, et ce grâce à la découverte en 1995 de la première exoplanète par les astrophysiciens suisses Michel Mayor et Didier Queloz, tous deux chercheurs au sein de l’institution. Aujourd’hui, celle-ci manifeste le désir de maintenir cette position. Elle s’est de fait dotée, grâce aux soutiens

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion