«Sans les 120 millions de la Ville, pas de gare en sous-sol»

L’exécutif demande au délibératif un préfinancement de l’extension de Cornavin. Une somme que Berne paierait ensuite. Vraiment?
L’extension en sous-sol est soutenue par le Conseil municipal JPDS
Genève

Cent vingt millions de francs. Voilà le crédit faramineux que le Conseil administratif de la Ville de Genève prie le délibératif d’ouvrir pour l’extension sous-terraine de la gare de Cornavin – il correspond presque aux investissements totaux de la municipalité en un an. Le Conseil d’Etat a pour sa part déjà déposé une demande similaire au Grand Conseil, sur un montant encore plus grand: 425 millions. La Confédération, elle, prendra

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion