Genève

Cinq mille francs d’amende pour Rémy Pagani

Le maire de la Ville ne fera pas recours contre la sanction du Conseil d’Etat relative à la votation annulée.
Le Conseil d’Etat a considéré comme «grave» le comportement de M. Pagani. JPDS
Genève

Une amende de 5000 francs a été infligée mercredi au maire de la Ville de Genève Rémy Pagani par le Conseil d’Etat qui agissait en tant qu’autorité de surveillance des communes. Cette sanction a été signifiée à l’intéressé pour sa responsabilité dans l’établissement de la brochure électorale relative à la votation du 24 septembre dernier sur quatre référendums contestant certaines lignes budgétaires. L’agencement inhabituel des textes – la brochure s’ouvrait

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion