Suisse

La vache à lait est prête à charger

Pour vaincre les bouchons, le budget consacré à la route doit être dopé, exige l’initiative «vache à lait». Dans l’autre camp, les opposants dénoncent un texte qui fait fi de toute mesure.  
Transports

D’un côté, on tire sur une «arnaque». De l’autre, on hurle contre un système qui exploite les usagers de la route comme des «vaches à lait». La campagne sur l’initiative populaire «Pour un financement équitable des transports», en vo­tation le 5 juin, ne manque pas d’images fortes. Débat entre François Launaz, partisan et président d’auto-suisse, l’association des importateurs automobiles qui a lancé l’initiative, et l’opposant Olivier Français, conseiller aux Etats (plr/

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion