Suisse

Une entreprise sur trois suspectée de triche

DUMPING SALARIAL
Économie

On le sait, la libre circulation des personnes avec l’Union européenne mine, parfois, le niveau des salaires suisses. C’est une réalité, illustrée par le taux de soupçons d’infractions aux conventions collectives de travail (CCT), qui concerne 30% des quelque 10 000 entreprises examinées en 2015. Il existe une autre réalité: si Berne désire mettre un point final aux désaccords actuels avec Bruxelles, cela se fera difficilement sans brider la sous-enchère

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion