International

Les eurodéputés votent le fichage des passagers

Mis sous pression par les Vingt-Huit, après les attentats de Paris et Bruxelles, le Parlement européen a donné jeudi son feu vert à la création d’un registre européen.
Les données sur les passagers ne pourront pas être conservées pendant plus de cinq ans. CC
Europe

Pour les uns, il constituera une arme essentielle contre le terrorisme et la criminalité organisée; pour les autres, ce ne sera qu’un gadget de plus. Un registre (soi-disant) européen des données des passagers aériens, que la Suisse devrait elle aussi décider d’alimenter (voir encadré), va être créé. Le Parlement européen a finalement donné son feu vert, jeudi, au terme d’un bras de fer de cinq ans avec les Etats membres

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion