Lecteurs

Des blâmes pour rien

Béatrice Deslarzes réagit au sujet de la surpopulation carcérale à la prison de Champ-Dollon, à Genève.
Prisons

Comme ancien médecin consultant à la prison de Champ-Dollon, je pourrais me réjouir de l’étude menée à Genève par le professeur Hans Wolf, chef du service de médecine et de psychiatrie pénitentiaires aux HUG, qui s’inquiète et, surtout, condamne la surpopulation carcérale et ses conséquences sur les tentatives de suicide. Le Courrier souligne aussi, dans son article du 1 er avril 2016, la non-conformité de cette prison en matière de rémunérations des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion