Religions

Trouver Dieu derrière les barreaux

L’actu a fait les gros titres: le «pédophile de Gland» invoque sa conversion pour demander la liberté conditionnelle. Rencontre avec différents aumôniers sur ce type de cheminements.
Trouver Dieu derrière les barreaux
L’intérêt que relèvent les questions à la foi en milieu carcéral est une réalité bien connue des aumôniers de prison. JPDS
Aumônerie

«Je suis apaisé. J’étais totalement athée. J’ai trouvé la foi. Je demande que soit entendu l’aumônier de la prison pour témoigner de mon chemin.» C’est ainsi que s’est exprimé devant le Tribunal criminel de Nyon, mardi 11 juin, celui que l’on surnomme le «pédophile de Gland», comme l’a rapporté le quotidien vaudois 24 heures. Depuis trois ans, le détenu suivrait d’ailleurs un cours de théologie par correspondance. Après avoir purgé les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion