Genève

Le coût réel du trafic aérien genevois

Tandis que l'Aéroport de Genève change de directeur, un rapport d'associations écologistes s'alarme de ses impacts négatifs sur l'environnement et le développement des communes avoisinantes.
Le talon d’Achille de l’aéroport de Cointrin JPDS
Transport aérien

Entre le développement de l’aéroport de Genève, présenté comme inévitable, et la protection de l’environnement et de la qualité de vie des riverains, le choix est cornélien. Pour amener le débat dans l’espace public, l’association écologiste Noé21 et ses partenaires (Association Transports et Environnement, Association Climat Genève, WWF, Association des Riverains de l’Aéroport) publient une étude sur le trafic aérien à Genève et ses conséquences néfastes. En effet, les bénéfices

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion