Actualité

Vers un «soft putsch» au Brésil?

Condamnés avant d’être jugés, Dilma et Lula doivent être immolés sur l’autel de la revanche de classe.  
Au-delà du sort de Dilma et Lula CC BY 3.0 br
Corruption

Alors que le président des Etats-Unis, après un demi-siècle d’ostracisme, se présente en «partenaire» à Cuba, c’est le pilier de la nouvelle unité latino-américaine, sans laquelle l’île rebelle serait encore marginalisée, qui tremble sur ses bases. Le Brésil, l’autre géant continental avec ses 200 millions d’habitants, vit en effet une bataille acharnée. L’ex-président Lula et son Parti des travailleurs (PT) qui, il y a plus de dix ans, avaient refusé le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion