Suisse

Pas de poursuite de corruption contre Novartis

Le Ministère public de la Confédération renonce à des poursuites contre Novartis, faute de soupçons suffisants sur le bénéficiaire des versements de l’entreprise pharmaceutique: une société gérée par un avocat proche de Donald Trump.
Pas de poursuite pour corruption pour Novartis
Début mai, la presse s'était notamment fait l'écho de versements de Novartis à la société Essential Consultants détenue par Michael Cohen, l'avocat du président des Etats-Unis Donald Trump. KEYSTONE-prétexte
Corruption

Le Ministère public de la Confédération (MPC) renonce à ouvrir une procédure pénale contre le groupe Novartis. Les soupçons de corruption à l’encontre d’une société gérée par un avocat proche du président Donald Trump ne sont pas suffisants, a-t-il indiqué mercredi. Le Ministère public de la Confédération a donc opté pour une non-entrée en matière. Début mai, la presse s’était fait l’écho de versements de Novartis et d’autres entreprises à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion