Suisse

Le Conseil national charge le bateau

Les sociétés devraient bénéficier d’allégements supplémentaires grâce à la troisième réforme de l’imposition des entreprises. Le National a été plus loin que les Etats.
DR
Fiscalité

La troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE III) affole les compteurs. D’un côté, elle est en passe de creuser un cratère de deux milliards de francs dans les caisses publiques, à répartir entre cantons et Confédération. De l’autre, elle vise à éviter l’exode hors de Suisse de quelque 24 000 sociétés et de 135 000 à 170 000 emplois… qui eux-mêmes représentent des milliards de recettes fiscales. «Attention à ne pas déséquilibrer l’ensemble»,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion