Édito

N’expulsons pas nos voisins de palier

Criminels étrangers

Inutile mais aussi dangereuse. L’initiative de l’UDC «Pour le renvoi effectif des étrangers criminels» soumise au vote à la fin du mois réclame que nombre de délits se soldent par une expulsion automatique pour les personnes sans passeport suisse, sans que le juge puisse apprécier la situation. Outre qu’elle générerait une justice à deux vitesses – l’une réservée aux étrangers, l’autre aux nationaux –, l’initiative ramènerait la Suisse à une

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion