Livres

Journal d’une prise d’envol

«MOURIR ET PUIS SAUTER SUR SON CHEVAL» DE DAVID BOSC
La chute d'Icare WIKIMEDIA COMMONS
Livres

C’est à un galop libérateur que rêve Sonia. Le personnage de Mourir et puis sauter sur son cheval, le dernier livre de David Bosc, dont le titre est tiré d’un poème d’Ossip Mandelstam. Après La Claire Fontaine (2013), subtil et coloré récit de la fin de vie suisse du peintre Courbet, l’auteur, né à Carcassonne en 1973 et résidant à Lausanne, s’approprie à nouveau les dernières années d’un sujet biographique.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion