Genève

Une balle dans le pied

Genève

Dans son initiative déposée lundi dernier, le Mouvement citoyens genevois (MCG) s’attaque à la rétrocession par Genève à la France d’une part de l’impôt prélevé sur les revenus des frontaliers. Rappelons que pour éviter une double imposition, les salariés sont taxés à la source sur leur lieu de travail, un accord de 1973 prévoyant que le canton rétrocède 3,5% de la masse salariale brute aux départements français de l’Ain et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion