Édito

Liberté est partie

Vie privée

Les Suisses devraient avoir le dernier mot. Et c’est heureux. L’Alliance contre l’Etat fouineur a déposé hier quelque 67 000 signatures contre la nouvelle Loi sur le renseignement (LRens). Ce projet de législation porte atteinte aux libertés publiques et même, pour utiliser un grand mot, aux principes fondamentaux de la démocratie. La loi ouvre la porte à des dérives liberticides en permettant d’espionner des citoyens sans même le soupçon d’une

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion