Genève

A Genève, le «compromis sur la mobilité» n’en est plus un

GRAND CONSEIL • Les députés ont accepté le contre-projet à l’initiative des Verts en le modifiant légèrement. Déçus, les écologistes maintiennent finalement leur texte. 
Genève, le 11.10.2011.Place Bel-air.Circulation TPG.© le Courrier / Gaëlle Genet Jean-Patrick Di Silvestro
Genève

A la reprise des débats au Grand Conseil genevois, ce vendredi, le suspense était à son comble. La veille, les positions des différents partis ne laissaient pas présager d’une survie ou non du contre-projet à l’initiative des Verts pour la priorité des transports publics (notre édition du vendredi). Si la contre-réforme était parvenue à rassembler de nombreux partis, dont les écologistes, un grain de sable a enraillé la mécanique d’un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion