Genève

Promoédition a six mois pour se sauver

PRESSE • La société d’édition a obtenu un sursis pour éviter la faillite. Elle doit plus de 1,5 million de francs.
Médias

En proie à des difficultés financières importantes, le groupe de presse genevois Promoédition, qui édite plus d’une dizaine de magazines en Romandie comme Avant première, Hors ligne, Banque et Finance ou l’Année horlogère suisse, a obtenu un délai pour se sauver. Le Tribunal de première instance a en effet accordé un «sursis concordataire de six mois» à la société, en vue de régler ses problèmes de trésorerie, comme l’a dévoilé

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion