Scène

Nuit cauchemardesque en forêt

THÉÂTRE • Le Collectif Sur un malentendu questionne la responsabilité de l’humain dans «Tristesse animal noir». Ou quand une soirée en forêt vire au chaos, à l’Arsenic de Lausanne.
Nicolas Di Meo

On les avait laissés il y a deux ans avec leurs Trublions explosifs, texte sur la tyrannie du pouvoir de la jeune auteure française Marion Aubert (notre critique du 16 octobre 2013). Emilie Blaser, Claire Deutsch, Cédric Djedje, Pierre-Antoine Dubey, Cédric Leproust et Nora Steining avaient déjà travaillé dans le cadre de leurs études à La Manufacture autour de cette reine molle plus trash et shakespearienne que bonne fée. Dans le cadre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion