Musique

Bowie partout, nulle part

Passé l’émoi de son inauguration et un mois et demi avant sa clôture, que retenir de l’exposition itinérante «David Bowie is», présentée à la Philarmonie de Paris? Visite guidée.
Photo. Coiffe carotte MASAYOSHI SUKITA
Exposition

On ne s’est pas précipité. Une fois passée l’inauguration de l’expo «David Bowie is» le mois dernier, on se disait qu’on ­aurait bien le temps de pousser jusqu’à la Philarmornie de Paris. Lieu sujet à toutes les admirations et polémiques (architecture jugée hardie ou minable, acoustique sublime et coût exorbitant, Jean Nouvel assignant ses commanditaires en justice, etc.) où attendait un précipité de ce que David Robert Jones a légué

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion