Cinéma

«Je voulais suggérer la menace»

«FISH AND CAT» L’Iranien Shahram Mokri propose une extraordinaire expérience: un plan-séquence unique de deux heures dix pour un film d’horreur qui abolit les repères temporels.
«Je voulais suggérer la menace» 1
Cinéma iranien

Découvert et primé l’an dernier au Festival de Fribourg, Fish and Cat se signale avant tout par son originalité formelle, puisqu’il est constitué d’un seul et unique plan-séquence. Pendant quelque 140 minutes, le réalisateur iranien Shahram Mokri et son équipe – dont le formidable chef opérateur Mahmoud Kalari (Une Séparation, Le Passé) – suivent sans interruption les déambulations d’une poignée de jeunes réunis au bord d’un lac à l’occasion d’un festival de cerfs-volants.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion