Cinéma

Corruption contagieuse

Mohammad Rasoulof raconte sur le mode du polar l’histoire d’un pisciculteur iranien qui résiste aux volontés d’appropriation d’une compagnie.
Corruption contagieuse 1
TRIGON-FILM
«Un Homme intègre»

En Iran, certains cinéastes se plient à la censure, d’autres la contournent et d’aucuns la défient. Mohammad Rasoulof appartient à la troisième catégorie. En témoigne une filmographie qui va de pair avec son casier judiciaire. Arrêté en 2010 alors qu’il coréalise un film avec Jafar Panahi, il est condamné à six ans de prison et vingt ans d’interdiction de tournage pour «actes et propagande hostiles à la République islamique d’Iran»

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion