Cinéma

Tabous et préjugés démasqués

CINÉMA • Deux films suisses brillent au Panorama du Festival de Berlin, «Dora ou les névroses sexuelles de nos parents» de Stina Werenfels et «Iraqi Odyssey» de Samir.
Tabous et préjugés démasqués 1
Dora de Stina Werenfels et Iraqi Odyssey de Samir OLIVER VACCARO/DSCHOINT VENTSCHR
Berlinale

Aujourd’hui débute le 65e Festival ­international du film de Berlin. Si aucune réalisation suisse ne concourt en compétition, on en trouve en revanche plusieurs à l’enseigne du ­Panorama – la section parallèle la plus prisée. Dora ou les névroses sexuelles de nos parents de Stina ­Werenfels et Iraqi Odyssey de Samir, qui affichent à eux deux cinq nominations aux prochains Prix du cinéma suisse, reflètent bien les points forts de la Berlinale

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion