Cinéma

Un monde de camps

Dans la section parallèle du Forum, trois documentaires montrent les conditions de survie de réfugiés en Chine, au Maroc et en Israël. On y trouve aussi une comédie romantique saoudienne!
Un monde de camps 1
Le Chinois Wang Bing filme le quotidien des réfugiés de l’ethnie Ta’ang fuyant la ­Birmanie. ASIAN SHADOWS
Berlinale

Dans trois documentaires du Forum de la Berlinale, il est question de camps de réfugiés. Ceux que filme le réalisateur chinois Wang Bing (A l’ouest des rails, Les Trois Filles du Yunnan, Le Fossé, A la folie…) dans Ta’ang, on n’en a guère entendu parler. Il s’agit de membres de l’ethnie Ta’ang, qui fuient les combats du nord de la Birmanie. En très grande ma­jorité, des femmes et des enfants

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion