Scène

Dionysos en berne

GENEVE • De l’Antiquité à l’actualité, la Grèce bafoue l’étranger. «Wie der Wolf» nous prend à témoin au Théâtre de la Parfumerie.
Dionysos ou l’étranger VANA KOSTAYOLA

Comment évoquer la société grecque aujourd’hui et la mon­tée des courants néonazis qui prennent pour cible l’étranger? A la Parfumerie à Genève, Wie der Wolf (que l’on traduirait par «Comme le Loup») s’y attelle dans une pièce «dionysiaque», à voir jusqu’à dimanche. Autour de la figure du dieu errant Dionysos et des Bacchantes d’Euripide, la jeune metteure en scène Lefki Papachrysostomou jette des ponts entre l’Antiquité et l’actualité, croisant vidéo

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion