Genève

Les provoitures veulent durcir la loi sur le stationnement

GRAND CONSEIL • La droite genevoise veut obliger les communes à créer davantage de nouveaux parkings pour compenser les places supprimées.
L’heure de vérité pour Clé-de-Rive
La droite souhaite que toute place de stationnement supprimée soit compensée dans un rayon de 750 mètres JPDS

Un peu moins de deux ans. C’est le temps qu’aura eu la précédente loi sur la compensation des places de stationnement pour faire ses preuves. Une courte période, donc, avant que la députation bourgeoise ne décide de redéposer un projet de loi pour figer encore un peu plus le nombre de places disponibles au cœur de Genève. Le nouveau texte, issu de la commission des transports et soutenu par le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion