Suisse

L’initiative 1:365 aboutit et ressuscite la gauche fédérale

Justice salariale • La Jeunesse écosocialiste a déposé une bombe en voulant limiter les rémunérations des top managers.
Bénédicte

Ils ont osé dépoussiérer un vieux rêve et l’effort a payé. Droit derrière l’acceptation tant attendue du salaire minimum à 4003 francs, l’initiative 1:365 de la Jeunesse du Parti écosocialiste (PES) a réuni les signatures de près de deux cent mille citoyens et résidents suisses. C’est le signe que le parti se relève d’une longue traversée du désert. L’e-parlement se penchera dès le mois prochain sur ce texte qui vise

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion