Cinéma

«J’ai besoin de générer le chaos»

BASIL DA CUNHA Présenté à Cannes à la Quinzaine des réalisateurs, Après la nuit,  premier long métrage du réalisateur suisse d’origine portugaise Basil da Cunha, sort en salle. Entretien.
«J’ai besoin de générer le chaos» 1
«Après la nuit» de Basil da Cunha FILMCOOPI
Cinéma

Révélé avec Nuvem et Os vivos tamben choram, deux courts métrages tournés dans les bidonvilles de Riboleira, à Lisbonne, et présentés à Cannes, le réalisateur suisse d’origine portugaise Basil da Cunha était à nouveau à la Quinzaine des réalisateurs, pour son premier long métrage, Après la nuit. Rencontre. C’est votre troisième film tourné dans ce quartier d’immigrés de Riboleira. Vous n’avez pas peur d’être catalogué comme le «gars du ghetto»?

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion