Cinéma

«Hier, j’étais dans le bidonville créole de Lisbonne»

Interview du réalisateur de «Nuvem – Le poisson lune», sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes.
«Hier, j’étais dans le bidonville créole de Lisbonne» 1
«Nuvem - Le poisson lune» BOX PRODUCTIONS/DR
Cinéma

Les courts métrages peuvent être très longs. Surtout quand, comme Nuvem – Le poisson lune, ils durent 30 minutes. Mais le film de Basil Da Cunha, montré hier à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes, trouve aisément son rythme, suivant la déambulation de son personnage dans les ruelles du bidonville créole de Lisbonne. Un quartier aux allures de cour des miracles, où le rêveur Nuvem (Nuage) part à la recherche

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion